Accueil Actualité

Actualité

Les samouraïs fêtent l'automne

L’automne est une saison particulière au Japon, empreinte de poésie et de couleurs. Les Japonais ont coutume d’aller à  « la chasse aux feuilles d’automne », Momijigari, pour apprécier la beauté des feuilles de l’érable ou du gingko, qui se parent de mille nuances de rouge et de jaune.
Pour célébrer l’automne, le Musée départemental des Arts asiatiques de Nice organise un événement sur le thème «  Les samouraïs fêtent l’automne ».  Comme ces farouches guerriers qui ont su combiner les valeurs  du bu (martial) et du bun (art),  présentées dans l’exposition actuelle « Samouraï, de la guerre à la voie des arts », venez découvrir des traditions parfois ancestrales  à travers de nombreuses démonstrations et ateliers. Un spectacle de musiques et de chants japonais sur le thème de l’automne clôturera la journée.

« J’ai ressenti une joie immense en apprenant qu’une fête d’automne japonaise allait bientôt se tenir au Musée départemental des Arts asiatiques à Nice, qui fut conçu par l’architecte japonais Kenzo TANGE.
Au Japon, l’automne est la saison la plus agréable. Les feuilles des arbres se colorent en rouge tandis que les champs de céréales prennent une teinte dorée. Partout dans le pays, les habitants organisent des fêtes d’automne pour célébrer les récoltes. C’est également à cette époque que se déroule « l’Automne des Arts » qui prend la forme d’une floraison de manifestations artistiques dans des domaines très variés.
Je serai comblée si, à l’occasion de cette journée particulière, les visiteurs pouvaient découvrir, ou mieux connaître, la civilisation japonaise en passant un moment agréable.
Venez en famille ou avec vos amis et nous serons très heureux de vous accueillir ! »

Mihoko TAJIMA-CAZABON
Présidente de l’A.R.J.N.C.A
(Association des Ressortissants Japonais de Nice Côte d’Azur)

 

 


 

PROGRAMME

(téléchargez ici la grille horaire format pdf)

CONCERT ET DÉMONSTRATIONS – ENTRÉE LIBRE

bonsai.jpgPrésentation de Bonsaï (taille, explications)

Par le Bonsaï Club de Monaco
De 14h à 19h30
Lieu : entrée parvis musée
Tarif : gratuit
Entrée libre

Le bonsaï (qui signifie littéralement « planté dans un pot ») est une ancienne tradition d’horticulture chinoise arrivée au Japon il y a environ 500 ans. Codifiée et influencée par le bouddhisme zen japonais, cette pratique devient un art. Les techniques comme le pincement des bourgeons, la taille, la ligature des branches ou l’application d’engrais soigneusement limité permettent de maintenir ces arbres dans de petites dimensions.
Le Bonsaï Club de Monaco présentera différentes essences de bonsaï et répondra à vos questions sur cet art délicat.

 

Kendo_Wallpaper_3.jpgDémonstration d’escrime japonaise – La voie du sabre (Kendo)

Par l’association Kendo Sophia Antipolis
Frédéric TRAN – Ceinture noire 6ème Dan RENSHI
Serge PERRIN – Ceinture noire 6ème Dan
1 animation de 30 mn
À 14h30
Lieu : montée jardin
Tarif : gratuit
Entrée libre

Le kendo est une forme d'escrime japonaise au sabre à deux mains où grâce à l'emploi de matériel adapté (arme en bambou  - shinaï- armure de protection – bogu-) les assauts sont menés de façon réelle.  Le kendo se pratique dans un dōjō : une salle équipée d'un plancher ou dans des gymnases lorsque des planchers ne sont pas disponibles.
Mais le kendo n'est pas qu'une discipline physique. Sa pratique requiert la maîtrise de  kata, (combats codifiés), et de l'étiquette s'appliquant au dōjō . Le kendo est un art qui exige une discipline de l'esprit.
Les pratiquants sont appelés kendoka (peu usité au Japon) ou kenshi. Il n'existe pas de catégorie de poids et les pratiquants ne portent aucun signe extérieur de leur grade.
La démonstration sera faite par l’association Kendo Sophia Antipolis dont les professeurs sont Frédéric TRAN, ceinture noire 6ème Dan RENSHI et Serge PERRIN – Ceinture noire 6ème Dan


Iaido_621x320.jpgDémonstration de l’art de dégainer le sabre et de trancher en un mouvement (Iaïdo)

Par Monsieur Nicolas GUYODO – École Ayatori iaïdo
1 animation de 30 mn
À 17h
Lieu : montée jardin
Tarif : gratuit
Entrée libre

Les Bushi (guerriers japonais, aussi appelés Samuraï) avaient remarqué que lors d'attaques imprévues, c'est la rapidité avec laquelle on dégainait le sabre et on enchaînait une contre-attaque, qui permettait d'acquérir un avantage fondamental dans le combat. C'est de cette observation qu'est né le laïdo.
Le laïdo (ou laï) regroupe un ensemble de techniques d'escrime au sabre Japonais (Katana) qui consistent à dégainer puis à couper l'adversaire, dans le même mouvement continu.



ikebana2.jpgDémonstration d’art floral japonais (Ikebana)

Par Madame Emi YOSHIMURA
2 animations de 30 mn chacune
À 18h  -  à  18h30 
Lieu : Rez-de-chaussée, salle de l’escalier
Tarif : gratuit
Entrée libre
 
Cet art floral japonais, venu de Chine au VIIe  siècle, exprime la beauté, l’éternel et l’éphémère de la nature.
Pratiqué selon des règles précises, les principes de l’Ikebana sont la simplicité, la sérénité et l’harmonie dans l’agencement des fleurs et la recherche des volumes et des couleurs.
Madame Emi YOSHIMURA, maître d’Ikebana,  présentera deux styles de bouquets. Le premier bouquet sera de style Moribana, apparu au XIXe  siècle où les fleurs sont piquées dans un kenzan (plaque de plomb avec des aiguilles en laiton). Le deuxième bouquet sera vertical, de style Nageire, organisé dans un vase haut.

 

concert.jpgConcert  (chansons et musiques japonaises)

Avec Madame Yukako HIRAMORI, soprano et Madame Mutsuko UEMATSU à la Harpe
1 animation d’environ 40 mn
À 19h30
Lieu : Rez-de-chaussée, salle de l’escalier
Tarif : gratuit
Entrée libre

Mihoko TAJIMA, présidente de l’association ARJNCA, présentera deux artistes japonaises, Mutsuko UEMATSU et Yukako HINAMORI pour un programme de musiques et chants japonais aux couleurs de l’automne :

Harpe solo : Mutsuko UEMATSU
1. Rokudann - Morceau de Koto, composé par Kengyo YATSUHASHI(1614-1685), arrangé pour la harpe par Toshio MAYUZUMI(1894-1956)
Soprano : Yukako HINAMORI, accompagnée à la harpe  par Mutsuko UEMATSU
2. Premier amour (Hatsukoi)
3. La lune sur les ruines du château (Kôjyô no tsuki)
4. Libellule rouge (Akatonbo)
5. Berceuse - Chant populaire de la region du Chûgoku- (Komoriuta)
6. La fête du village (Muramatsuri)
7. Princesse Mononoké (Mononoké himé)




ANIMATIONS PAYANTES – RÉSERVATION OBLIGATOIRE

 

Réservation en cliquant ici

 

 

makizushi.jpgFabrication de Makizushi : Démonstration suivie d’une dégustation de 4 Makizushi par personne

Par Madame Etsuko FUKAZAWA « Table d’Etsuko »
3 animations proposées de 45 mn chacune
À 13h  -  à 14h  -  à 15h
Lieu : Pavillon de thé
Tarifs : 10€ adultes ou 5€ tarifs réduits (étudiants, seniors de + 55 ans, enfants – 16 ans)
Pré-réservation sur le site selon les places disponibles (20 places par animation)
Cette animation ne peut être suivie qu’une seule fois par la même personne.
Paiement à l’accueil du musée le jour même. Les places non réglées 1/2h avant le début de l’animation seront remises en vente.

Les Makizushi plus communément appelés en Europe maki sont des spécialités culinaires japonaises se présentant sous la forme d’un rouleau d’algue nori séchée, entourant du riz blanc vinaigré, et farci par divers éléments.
Madame Etsuko FUKAZAWA du restaurant « Table d’Etsuko » préparera devant les participants quatre Makizushi différents en leur expliquant les secrets de fabrication. Une dégustation suivra.
Les quatre Makizushi présentés seront le Futomaki, le California maki, le Camembert maki et le Maki végétarien.

 

ceremonie_the_japon__1_.jpgCérémonie du thé (Chanoyu)

Par Madame Junko YAMASAKI
1 animation de 1h
À 16h15
Lieu : Pavillon de thé
Tarifs : 10€ adultes ou 5€ tarifs réduits (étudiants, seniors de + 55 ans, enfants – 16 ans)
Pré-réservation sur le site selon les places disponibles (20 places)
Paiement à l’accueil du musée le jour même. Les places non réglées 1/2h avant le début de l’animation seront remises en vente.

La Chine est le pays d’origine du thé, de sa culture et de sa consommation. Cependant, c’est au Japon, où il est introduit au IXe  siècle, qu’il va faire l’objet d’un véritable culte subtil, à travers la cérémonie du thé, le Chanoyu, résumant un art de vivre et de pensée. En effet, l’art de servir le thé, est l’expression la plus haute de l’esthétique et de la morale japonaises. Il fut codifié à partir du XVe  siècle par le maître de thé Murata Jukô, puis évoluera vers une cérémonie imprégnée de bouddhisme zen sous l’impulsion de Sen no Rikyû.
Éveillez vos sens en participant à la cérémonie du thé, par Madame Junko YAMASAKI, maître Chanoyu, dans le magnifique pavillon de thé conçu à cet effet par l’architecte japonais Kenzo TANGE.


ANIMATIONS GRATUITES – RÉSERVATION OBLIGATOIRE

 

Réservation en cliquant ici



visuel_haiku.jpgAtelier de poésie japonaise (Haïku)

Par Monsieur Michel CERNAY, animateur du cercle de Haïku de l’association ARJNCA
2 animations de 45 mn chacune
À 13h  -  à 13h45
Lieu : Jardin côté lanterne
Tarif : gratuit
Pré-réservation sur le site selon les places disponibles  (10 places par atelier)
Cette animation ne peut être suivie qu’une seule fois par la même personne.
Ticket réservation à récupérer à l’accueil du musée, le jour même. Les tickets non récupérés 1/2h avant le début de l’animation seront redistribués.

Le haïku est un petit poème japonais. Il est la forme poétique la plus courte du monde et se compose d’un seul tercet. C’est le poète Bashô qui lui donnera toute son importance au XVIIe siècle. En 17 syllabes, le haïku concentre l’instant, la saison, l’humeur, « ce qui est là » et qui a saisi notre attention. C’est pourquoi ce poème est souvent en relation avec la méditation. Sa pratique s’est répandue dans le monde et notamment en  Occident.
Avec Michel CERNAY de l’association ARJNCA, vous pourrez découvrir cette poésie japonaise et célébrer  en quelques mots « l’instant présent », comme une ébauche à la littérature.

 

Kitsuke_people_Mamechiyo_3.jpgArt de l’habillage du kimono (Kitsuke).

Essayage et possibilité de se prendre en photo

Par Mesdames Miyoko SEKI et Mayuko NAMIKI
5 animations de 30 mn chacune
À 14h  -  à  14h30  -  à 15h   -   à 15h30  -  à 16h
Lieu : Rez-de-chaussée, salle de l’escalier
Tarif : gratuit
Pré-réservation sur le site selon les places disponibles. (5 places par atelier)
Cette animation ne peut être suivie qu’une seule fois par la même personne.
Ticket réservation à récupérer à l’accueil du musée, le jour même. Les tickets non récupérés 1/2h avant le début de l’animation seront redistribués.

Le Kimono, traduit littéralement du japonais par « chose à habiller » est un ensemble de vêtements traditionnels japonais. Il est composé de matières variées comme la soie, le lin, la laine et également, pour les modèles plus récents, par des matières synthétiques.
Le Yukata fait partie d’un Kimono et est généralement fabriqué en coton. Il est porté en été lors d’occasions informelles ou pour se détendre.
S’habiller ou habiller une personne est un art au Japon, appelé Kitsuke, qui nécessite un enseignement sur plusieurs années.
Pour découvrir l’univers coloré du Kimono, Mesdames Miyoko SEKI et Mayoko NAMIKI, de l’association Manabi, vous présenteront cet art ancestral et vous habilleront d’un  superbe kimono, le temps d’une photographie.


kanji2.jpgConférence/Atelier de découverte de la langue japonaise et de son histoire.
Par Madame Maiko FUNATO, enseignante de japonais à l’association MANABI et Madame Kumiko NISHIURA, interprète.
1 animation de 45 mn
À 15h30
Lieu : Jardin côté lanterne
Tarif : gratuit
Pré-réservation sur le site selon les places disponibles. (25 places par atelier)
Ticket réservation à récupérer à l’accueil du musée, le jour même. Les tickets non récupérés 1/2h avant le début de l’animation seront redistribués.

Les historiens estiment que l’écriture chinoise est arrivée au Japon vers le Ve  siècle. Les Japonais ont adapté cette écriture à leur langue de manière phonétique (KANA) en rajoutant ou en enlevant des caractères. Avec Mesdames Maiko FUNATO et Kumiko NISHIURA de l’association MANABI, vous découvrirez la langue japonaise, son histoire, sa particularité par rapport aux autres langues asiatiques et son écriture. Et vous apprendrez également à écrire votre nom en japonais.


calli_jap_1.jpgAtelier de calligraphie japonaise (Shodo)

Par Madame Keiko YOKOYAMA
2 animations de 30 mn chacune
À 15h30  -  à  16h30
Lieu : Maison de thé
Tarif : gratuit
Pré-réservation sur le site selon les places disponibles. (20 places par atelier)
Cette animation ne peut être suivie qu’une seule fois par la même personne.
Ticket réservation à récupérer à l’accueil du musée, le jour même. Les tickets non récupérés 1/2h avant le début de l’animation seront redistribués.

Shodo signifie en japonais la voie de l’écriture. Pratiquer la calligraphie ne revient pas uniquement à rechercher une belle écriture. Il s’agît de se concentrer sur le geste de tracer : prendre le pinceau, le tremper dans l’encre de suie et l’appliquer sur la feuille blanche. Chaque trait est unique, chaque trait est une naissance. Les samouraïs apprenaient la calligraphie dès l’enfance. On peut rapprocher le maniement du sabre de celui du pinceau car les qualités nécessaires sont les mêmes, notamment la maîtrise soi et le prolongement de l’âme dans l’outil.
Madame Keiko YOKOYAMA, maître calligraphe, vous guidera sur cette voie initiatique de l’écriture.


origami_agenda.jpgAtelier de pliage du papier japonais (Origami)
Par Madame Keiko YOKOYAMA
2 animations de 30 mn chacune
À 17h30  -  à  18h
Lieu : Maison de thé
Tarif : gratuit
Pré-réservation sur le site selon les places disponibles. (16 places par atelier)
Cette animation ne peut être suivie qu’une seule fois par la même personne.
Ticket réservation à récupérer à l’accueil du musée, le jour même. Les tickets non récupérés 1/2h avant le début de l’animation seront redistribués.

Dès l’introduction du papier au Japon au VIIe siècle, les prêtres de la religion Shinto sont fascinés par sa perfection, sa beauté et sa pureté, qualités divines. Ainsi, les pratiques religieuses s’exprimèrent-elles symboliquement dans le pliage du papier. Naturel, pur et vierge, il devient le support idéal de la nature divine ; plié, il conserve le signe de sa présence.
L’artiste Keiko YOKOYAMA vous apprendra à partir de modèles choisis par ses soins, cette tradition du pliage de papier de loisirs (Origami) qui se transmet depuis de nombreuses générations, signe de bonne éducation.


hanafuda.jpgAtelier du jeu de cartes japonais : Hanafuda

Par Madame Mihoko TAJIMA-CAZABON, présidente de l’association ARJNCA
3 animations de 30 mn chacune
À 18h   -   à 18h30  -   à 19h
Lieu : Jardin côté lanterne
Tarif : gratuit
Pré-réservation sur le site selon les places disponibles. (6 places par atelier)
Cette animation ne peut être suivie qu’une seule fois par la même personne.
Ticket réservation à récupérer à l’accueil du musée, le jour même. Les tickets non récupérés 1/2h avant le début de l’animation seront redistribués.

Le Hanafuda est un jeu de cartes traditionnel japonais. Traduit littéralement par « Jeu des Fleurs » il est composé de douze séries de quatre cartes florales représentant chacune l’un des douze mois de l’année.
Les Japonais ont découvert les cartes grâce aux Portugais au XVIe  siècle. Au lieu d'utiliser les thèmes qui régissent le combat, la fortune et l'amour, ils ont fait évoluer leurs propres cartes vers une thématique plus culturelle : les fleurs.
Il existe différentes façons de jouer avec ces quarante-huit cartes, dont certaines sont connues pour être pratiquées par les Yakusa (les gangsters japonais).
Avec l’association ARJNCA  vous apprendrez à jouer au jeu d’Hanafuda appelé Hachi-Hachi, le plus populaire au Japon. Celui ou celle qui aura le plus de points sera le gagnant ; un moment de bonne humeur à partager.

 

 

PARTENARIAT
Le Musée départemental des Arts asiatiques de Nice organise cet événement en partenariat avec l’association des Ressortissants Japonais de Nice Côte d’Azur (ARJNCA).
Participent également, le Bonsaï Club de Monaco, l’Association MANABI de Nice,  l’école Ayatori Iaïdo de Nice, l’école Kendo Sophia Antipolis et le restaurant « Table d’Etsuko » de Nice.

 

bonsai_club_de_monaco.jpg          logo_arjanca.jpg      manabi_square.jpg