Accueil Actualité

Actualité

Nuit des musées - Nuit indienne...

19 mai 2018
Spectacles gratuits, sans réservation, dans la limite des places disponibles

 

 

A l’occasion de la nuit européenne des musées, le musée des Arts asiatiques vous propose de passer une nuit envoûtante au son des instruments traditionnels indiens et au rythme des danses sacrées.
Venez faire une découverte inoubliable  grâce à des artistes de renommée internationale, livrant des interprétations authentiques du répertoire traditionnel indien.
 
Nicolas Delaigue
(Sitar), Sougata Roy Chowdhury (Sarod) et Nihar Mehta (Tabla) présentent des mélodies traditionnelles appelées Ragas (littéralement "ce qui colore l’âme") dans un genre classique et semi classique. Chaque raga est destiné à provoquer un sentiment particulier, en «colorant » l’esprit de sa touche propre, en portant l’auditeur au cœur du sentiment esthétique, le rasa, principe fondamental de toute l’esthétique indienne. Le mot raga recouvre également une forme musicale qui se traduit par un certain déroulement, un enchaînement des parties, du plus lent au plus rapide. La succession des parties d’un raga n’est qu’indicative et laisse une part importante à l’initiative de l'artiste. Les instruments utilisés lors de la Nuit indienne seront au nombre de 3 :

 

  • Le sitar, qui est le luth emblématique de la musique d'Inde du nord dont Ravi Shankar fut le plus célèbre interprète.
  • Le sarod, un instrument de musique à cordes pincées apparu au XIXème siècle au nord de l'Inde. C'est un luth hybride issu de la synthèse entre le dhrupad rabâb, un instrument indien ancien, et le rabâb afghan.
  • Les tablas qui sont les percussions traditionnelles les plus populaires en Inde, dans la musique savante, mais aussi populaire.

 

Les danseuses, Marianna Biadene, Charline Remy et Atmananda exécuteront l’une des danses classiques indienne les plus anciennes, le Bharata Natyam, originaire du sud de l’Inde. 

Danse dont l’apprentissage est difficile et long, le Bharata Natyam s'inspire de la mythologie pour relater certains épisodes de la vie des divinités. Extrêmement codifiée, cette chorégraphie est composée de tableaux, dont l’ordre a été établi par la tradition. Les danseuses utilisent l’ensemble de leur corps, leur visage et leurs regard selon des règles de gestuelle strictes : La Nritta pour la gestuelle du corps, et la Nritya pour le visage et les gestes.
 
 
Déroulement des concerts :
 
2 propositions, à votre choix :
 
 
à 19h
 

  • Concert Trio "Rasa" avec un raga traditionnel de l'Inde du Nord

Sougata ROY CHOWDHURY  (Sarod), Nicolas DELAIGUE  (Sitar) et Nihar MEHTA  (Tabla)
 

  • 19h45 - 20h30 Spectacle de Danse "Shankara"

Danse sacrée et traditionnelle Bharata Natyam par Marianna BIADENE et Atmananda.
 
 
à 21h
 
 

  • Concert Trio "Rasa" avec un raga traditionnel de l'Inde du Sud

Sougata ROY CHOWDHURY  (Sarod), Nicolas DELAIGUE  (Sitar) et Nihar MEHTA  (Tabla)

  •  21h45 - 22h30 Spectacle de danse traditionnelle Bharata Natyam

par Charline REMY - Danse en solo , Marianna BIADENE - Danse en solo 
Marianna BIADENE , Charline REMY et Atmananda - Danse en Trio

 

 


 
 
 
 
 
 
Présentation des musiciens :

 
0510.jpgNicolas DELAIGUE est concertiste, joueur de sitar et de surbahar et spécialiste de la musique classique et traditionnelle de l'Inde. Son parcours est atypique et après des années d'immersion, de pratique et de dévouement à cet art, il a su créer un pont entre l'Inde et l'Occident et devenir une référence dans l’interprétation et l'enseignement de cette musique en Europe. Résidant à Lyon, il a une activité de concertiste international et s'est produit dans des lieux et festivals prestigieux en France, en Europe, en Inde, et en Afrique du nord. Nicolas Delaigue a été formé pendant de longues années au sitar par de grands maîtres comme Patrick Moutal, Indrajit Banerjee, Ustad Shahid Parvez, Sugato Nag.
Titulaire du diplôme d’État des Musiques Traditionnelles et d'un Master en Musicologie, Nicolas Delaigue est régulièrement invité dans les institutions publiques d'enseignement culturel et universitaire, médiathèques et bibliothèques, pour des conférences - démonstrations, concerts pédagogiques, masterclass, …
Nicolas Delaigue enseigne aussi le sitar et la musique de l’Inde. Il met son expérience et sa réflexion profonde au service de la transmission des savoirs, et de la pédagogie musicale.
 
 
IMG_4106.jpgSougata ROY CHOWDHURY compte parmi les plus talentueux musiciens de sa génération. Né en 1973 dans une famille d’artistes bengalis, Sougata a grandi dans la petite cité de Shantiniketan, fondée par le poète Rabindranath Tagore. Son père, Sarbari Roy Chowdhury, éminent sculpteur et mélomane averti, a été exposé au musée des Arts asiatiques dans une exposition intitulée « 8 Maitres du Bengale » ; il dispose de l’une des plus importantes collections de musique classique indienne.
Sougata a débuté le luth sarod à l’âge de dix ans auprès d’Ustad Dyanesh Khan issu d’une dynastie de musiciens et dont le père, le très fameux joueur de sarod Ustad Ali Akbar Khan, fut avec Pandit Ravi Shankar, le premier à représenter la musique hindoustanie en Occident.
Entre 2000 et 2002, il reçoit une bourse de musique classique hindoustanie instrumentale du Département de la Culture du Gouvernement indien. Il est reconnu parmi les meilleurs artistes de la scène contemporaine. Depuis 2000, il se produit et anime des workshops en France, Espagne, Allemagne, Autriche, Suisse et Irlande. Il a donné de prestigieux concerts en France notamment au musée des arts asiatiques Guimet, au musée des Confluences, à la Cité de la musique à  Marseille, ...et a pris part à différents festivals européens. Son travail de pédagogue l’amène à multiplier les partenariats avec les Universités et les Conservatoires de musique en Europe.
 
06062015__DSC6665_modifi_____1.jpgNihar MEHTA vient d'une des plus importantes familles de philosophes et de musiciens d'Ahmedabad (Gujerat). Sa famille a toujours été très active dans l'enseignement et la promotion de la musique classique en Inde notamment avec la création de l’école "SAPTAK SCHOOL OF MUSIC" et celle du plus grand festival de musique de l’Inde, le « SAPTAK FESTIVAL » qui a lieu du 1er au 13 janvier depuis 37 ans.
Nihar apprend le tabla au sein de cette école avec son oncle Nandan Mehta et Puran Maharaj, tous deux disciples du célèbre Kishan Maharaj.
Après avoir obtenu ses diplômes d'avocat et de commerce, Nihar arrive en France en 2003.
Depuis lors il a joué des concerts prestigieux en Europe dans les programmations des Musées: Musée Guimet de Paris, Musée des Arts Asiatiques de Nice, Musée Rietberg à Zurich, Musée des Arts Contemporains à Lisbonne ,…).
Il collabore aussi avec de nombreux festivals de musique en Europe, USA et Inde.
Nihar accompagne régulièrement de grands artistes tels que Ustad Shujaat Khan,
Ustad Shahid Parvez, Vishwa Mohan Bhatt, Amarnath Mishra, Krishna Mohan Bhatt,
Partho Sarothy. En 2017 il était invité par Jordi SAVALL pour jouer avec son  ensemble musical à Abu Dhabi. Il a eu le grand privilège d'organiser en 2012 une Master Class avec le légendaire Ustad Zakir Hussain à travers son association Saptak India dont il est le fondateur. L'objectif de son association est de promouvoir et de développer la musique classique de l’Inde en collaborant avec les services culturels des mairies et collectivités pour produire des concerts de qualité au sein de leur programmation. "
 

 

 
Présentation des danseuses
 
marianna___atmananda_.jpgMarianna BIADENE
Danseuse, chorégraphe, professeur de danse
 
Formation
Marianna BIADENE  a commencé sa formation en danse indienne Bharata Natyam à  la Fondazione Cini de Venise avec les maîtres Savitri Nair et C.V.Chandrasekhar (jusqu’en 1999).
Elle a ensuite passé de longues périodes  en Inde, en se perfectionnant sous la direction d’enseignantes de la prestigieuse académie Kakakshetra (Chennai, Inde).
En 2001 elle s’installe à  Londres et poursuit sa formation professionnelle à la Place
School of Contemporary Dance (Danse contemporaine) et à l’Institut Bharatiya Vidya Bhavan
(Danse Bharata Natyam). Pendant 10 ans elle se perfectionne en danse classique indienne avec les maîtres Prakhash Yadagudde (Bhavan Centre), Anusha Subramanyam (Beeja Dance Company) et Stella Uppal-Subbiah (Sankalpam). Elle s’initie  à l’étude de la danse kathak et se perfectionne en Inde et en Europe avec des maîtres de renommée internationale.
 
 
Représentations
Entre 2004 et 2008 elle travaille avec Beeja Dance Company (Londres) de Anusha Subramanyam,
avec laquelle elle se produit au Royaume-Uni et en Italie. Elle participe, comme danseuse soliste ou en collaboration, à de nombreux festivals internationaux, en Italie, au Royaume-Uni. Elle travaille avec des artistes de renommée internationale  Anusha Subramanyam, Pushkala Gopal, Prathap Ramachandra, …
Depuis 2012 elle est Directrice Artistique du Festival International Natyakala de Venise et se partage entre ses activités de danseuse et ses activités de recherche sur les arts et la culture indienne. Depuis 2011 elle est présidente de l’ Association Gamaka qui organise régulièrement des formations de haut niveau . Par ailleurs, elle enseigne régulièrement en Italie.
 
Atmananda
Danseuse de Bharata Natyam et Kuchipudi.
 
Elle vit dans le Monastère hindou du Gitananda Ashram ( à Altare près de Savone en Italie).
Très jeune elle a commencé l'étude de la danse Bharata Natyam, en suivant une méthode traditionnelle, avec des professeurs de l'Académie Kalakshetra de Chennai (Madras) et du
Kuchipudi à la Kuchipudi Art Academy et à la Shambavi School de Bangalore.
Sa très grande virtuosité se révèle à travers de nombreux spectacles en Inde et en Europe. Elle joue pour les principales fêtes hindoues dans les temples en Inde et en Italie où elle anime  des cours et ateliers de danse à la International Academy de Kuchipudi et Bharata Natyam.
Elle collabore, dans l’enseignement du style Kuchipudi, avec l’école internationale « Rudra »  de Lausanne, fondée et dirigée pendant de nombreuses années par le danseur et chorégraphe
Maurice Béjart.
Devenue nonne, Atmananda a été autorisée à continuer à danser pour exprimer son
amour des  dieux, en vivant la danse comme une prière.
 
 
Charline.jpgCharline REMY
Danseuse de Bharata Natyam
 
Elle a suivi une formation à l'école des beaux arts de Madras, la Kalakshetra,  pendant 4 années en Inde et en est sortie diplômée en 2012. Lors de cette formation de danseuse de Bharata Natyam, elle a pu se perfectionner dans le chant carnatique, le yoga, la mythologie hindoue, les « folks dance » de l'Inde, l'abhinaya (expression théâtrale).
Depuis son retour d'Inde, Charline REMY enseigne cette danse sur Nice. Elle a participé  à la figuration de plusieurs films et séries et se produit dans des festivals, en avant-première de films, et anime des stages de découverte ou d'approfondissement de cette danse ( Château-Vallon, Marseille, Nice). Elle transmet sa passion du Bharata Natyam en organisant des spectacles où se produisent des artistes indiens. .