Trésors du bouddhisme

gengis_khan_cms.jpg... au pays de Gengis khan

du 5 juin au 15 novembre 2009


Cette exposition, événement phare de la programmation de cette année 2009, présente, pour la première fois en Europe, une collection unique, sauvée des destructions massives des temples mongols en 1928. Ce témoignage émouvant d'une culture menacée dont l'origine remonte à la rencontre des Lamas tibétains avec les premiers Khans mongols, est l'occasion d'une découverte colorée et fastueuse de l'art bouddhiste.

 

La richesse, la diversité des représentations et des objets sélectionnés, relayées par une scénographie spectaculaire respectueuse des rituels, permettent de comprendre comment les Lamas devinrent les dirigeants du Tibet, et comment les Mongols se convertirent au Bouddhisme.

 

 


L'exposition "Trésors du Bouddhisme au pays de Gengis Khan" sera assortie d'un programme de concerts, d'ateliers, de conférences, et de deux expositions photographiques. Voir le programme

Toutes les oeuvres présentées proviennent de la collection personnelle de Monsieur Altangerel Ayurzana, les institutions nationales mongoles, le musée national, le musée Zanabazar, le monastère d'Erdene zuu, le monastère Shankhiin Baruun Khiid et  Monsieur Renchinsambuu Otgonbaatar Onqud. En partenariat avec les musées des Arts asiatiques-Guimet et du Quai Branly, la mission archéologique française en Mongolie et l'Ambassade de France en Mongolie

 

Les Lamas et Bodhisattva

   

Les bodhisattva " être promis à l'éveil ", dont le rôle est de venir en aide à l'humanité souffrante et de la mener jusqu'au salut, conservent eux aussi une place essentielle dans l'iconographie du bouddhisme tibétain.



Les Stupa et Mandala

 

Elément emblématique du monastère bouddhique, le Stupa mongol est l'héritier du Stupa tibéto-népalais. Symboles visibles du bouddhisme marquant le paysage. Les Stupa furent parmi les premiers bâtiments détruits par les campagnes antireligieuses de la fin des années 1930. On distingue les petits Stupa reliquaires abrités dans les temples et les grands Stupa votifs extérieurs : ceux-ci sont en général construits pour apporter des mérites à un vivant ou à un mort ou abriter les cendres des lamas.

Extrait du catalogue " Trésor du bouddhisme au pays de Gengis Khan" écrit par Isabelle Charleux, Chargée de recherche au CNRS

 


 Retour à la rubrique des expositions temporaires passées