Japon

 


cube_japon.jpg Les couleurs (noir, blanc et or des laques incrustées de nacre), les matières (terre et feu de la céramique, papiers et végétaux) dégagent une atmosphère de calme et d'apaisement, rendue sensible par le respect et le soin dont sont porteurs ces objets qui restituent le geste qui les a façonnés.

 

 

 
ganesh_copie.jpgPaire de paravents à envol de rouleaux et livres illustrés,

Japon, école Tosa,

Epoque Edo, XVIIIe siècle,

peinture sur feuille d'or, papier.
Achat, 1998.
Inv : 98.6.1 et 98.6.2 3025348
© Laurent Sully Jaulmes

L'époque Edo possédait une culture hautement florissante illustrée ici par le décor de cette paire de paravents qui met en scène des livres et des rouleaux richement décorés et éparpillés dans tout l'espace. Certains sont encore fermés tandis que d'autres sont ouverts et illustrent des textes anciens, notamment, le Dit des Heike, des réçits japonais du XVIe siècle, les contes d'ise ou encore le Dit du Genji écrit par Murasaki Shikibu, dame de la cour au Xe siècle.

 

 

haniwa.jpgCheval Haniwa,

Japon,

Epoque des grandes sépultures-Kofun, VIe siècle ap. J.-C.,

Terre cuite modelée.
Achat, 1998.
inv : 98.1.1
© Laurent sully jaulmes

 

Les "Haniwa", littéralement "cylindres de terre cuite" étaient des objets placés autour des tertres des tombes protohistoriques. La taille et la splendeur de sculptures ont donné leur nom à cette ère dite "période Kofun". Les fabriquants de Haniwa étaient des potiers plutôt que des sculpteurs. Le cheval, monture précieuse des sociétés guerrières de cette période, rapelle le rang élevé du défunt.

 

 

verseuse.jpgVerseuse à eau (yuto),

Japon,

Epoque de Muromachi fin XVe siècle-début XVIe siècle,

Laque Negoro.
Achat, 2000.
Inv : 00.3.1 3043399
© Image Art

Ce chef d'oeuvre de l'art du laque, servait à contenir l'eau chaude du thé dans les temples bouddhiques tels le Negoro-ji, province du Kil (actuelle préfecture de Wakayama). C'est trés certainement dans les ateliers de ce célèbre temple, détruit en 1585, où les moines avaient porté à sa perfection la fabricationd e tels objets en bois tourné puis patiemment recouvert de couches de laque couleur de cinabre sur fond de laque noire, que fut exécutée cette verseuse aux formes chantournées héritées de la Chine, particulièrement difficiles à réaliser dans cette technique.